L’éco: Moyen d’échange de la CEDEAO ou de l’UMOA?

Par Tobenna H Onuorah (Diplomé de l’Université de Yaoundé 1)

Introduction

Inspirées de s’intégrer aux lettres comme le font diverses corps internationaux pareilles tels que l’EU…et qui emploie l’euro comme moyen d’échange, les Chefs d’Etats de pays de la sous région à savoir CEDEAO se sont misent en accord sur la création de l’éco. Mais l’UMOA qui est une organisation fille veut aussi s’affirmer. La CEDEAO et l’UMOA seront-elles sans tracasserie si une se permet être instrumentalisé et influencée de puissances étrangères?

Tout d’abord, L’UMOA ne pas libre tant que la CFA continue de circuler d’avantages en son sein; fabriquée à l’étrangère à destination Afrique après la soustraction des pourcentages de manufacture, ces billets donnent de la confiance à ces pays qui veulent être toujours sous la plume d’un maitre car elle est fixée en permanente à l’euro. Ces pays ne connaissent les crises financières et c’est pourquoi ils se contentent de leurs positions économiques. En Afrique de l’Ouest comme au Centrale, le PIB ne change prèsque pas car cette situation prévaut en laissant les économistes sans tâches.

Deuxièmement, malgré ce phénomène, certains pays se veulent indépendant car rester en bas d’échelle à jamais continue de défamer les efforts des gouvernants car <<la monnaie est brutalement dévaluée>>, <<la population est forcée de devenir des consommateurs et pas les producteurs>>. <<La population cherche toujours à s’immigrer et cette situation est mauvaise car elle mare le developpement>>. C’est à cet effet que: <<les zones franc sont un échec, non pas en termes de stabilité monnaie…mais en termes de developpement économique>> ces raisons parmi tant d’autres inspirent l’éco.

Certes, cette tentative de souverainté est ménacée par certaines assoiffés de pouvoir car: <<il y a une petite élite très fortunée qui mène un train de vie fastueux, qui bénéficient du CFA et qui est maintenu au pouvoir grâce à ce systeme>>. Ils esaaient de plaire de tout moyens leurs maitres pour continuer de maintenir cette rélation tantôt amicale tantôt économique. La pensée que le CFA soit rebaptisée Eco serait parmi telle tentative de l’UMOA qui <<amène la politique gourmandise>> envers certaines puissances occidentales et telle éventualité placera toute la CEDEAO sous le meme angle.

En définitif, penser l’éco indépendante dans le cadre de l’UMOA serait un grand échec qui va résulter dans une enfantine perpetuelle de cette zone. il serait dès lors très malhonnete de penser le rebaptème de la CFA

BibliographiesBruno Tinel et Aladine Zaïane dans, Le Franc CFA outil d’asservissement de l’Afrique, 2020.

+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0


Click Here To Drop Your Comment



READ ALSO


One Comment

  1. Greate post. Keep writing such kind of info on your page.
    Im really impressed by your blog.
    Hi there, You’ve performed an excellent job.
    I’ll definitely digg it and in my opinion recommend to my friends.
    I am confident they will be benefited from this website.

    Viêm phụ khoa ·

Leave a comment

Covid-19 (Coronavirus) in Nigeria

23,298Total
8,253Discharged
554Death